thé vert « fuji san », au thé « hojicha » fumé

thé vert « fuji san », au thé « hojicha » fumé

6,90

Présentation

The Popote vous aide à prendre soin de la planète : sachet alimentaire recyclable de 50g étiqueté des conseils de préparation

Composition

Hojicha fumé, eucalyptus, gruau de gousses de kororima, cheveux du diable, curcuma, gingembre, citronnelle, cannelle. Notre Mont Fuji (Fuji-san) à des parfums puissants. Boisé, épicé, c’est un mélange de thé à la force respectable. La tasse, teintée par le curcuma, a le goût frais de l’eucalyptus accentué par le kororima, appelée aussi fausse cardamome. Les volutes de gingembre invitent à boire ce thé très chaud pendant le repas, en accompagnement d’une viande grillée ou mijotée par exemple. Son goût de bois brûlé est aussi agréable en boisson froide avec du chocolat ou des noix.

Poids 0.08 kg
Dimensions 13 × 7 × 5 cm

Pensez à renouveler l’infusion de votre thé ou votre tisane. Une eau à bonne température, moins copieuse,  vous permettra d’apprécier encore la saveur présente dans les feuilles.

Une tisane, un thé peuvent  être infusés à froid. Il suffit de préparer la décoction 6 heures avant la consommation. Pour les thés, cela permet d’extraire moins de théine activée par l’eau chaude.

Les qualités et les parfums d’un bon thé seront quasiment préservées.

Connaissez vous le hojicha fumé ? Au Japon, il est fabriqué selon une méthode traditionnelle très ancienne venue de Chine. Le bois de cèdre “yakusugi” est le précieux combustible du fumage du thé, obtenu d’arbres âgés de plus de 1000 ans, ou même pour certains au delà de cette incroyable espérance de vie, de 2300 à 7200 ans supposés. Le gouvernement japonais protège avec sévérité ces arbres de l’ile septentrionale de Yaku (Yaku-shima) de la province de Kagoshima, classés au patrimoine mondial de l’UNESCO Seuls les arbres morts naturellement ou à cause d’une catastrophe naturelle, sont utilisés. Il est formellement interdit de les abattre, ni même de toucher à leur végétation exceptionnelle.

Les objets en yakusagi sont aussi rares que précieux et atteignent des prix vertigineux. Les forêts mystiques où poussent ces arbres sacrés par leur longévité, accueillent de nombreux japonais qui s’y immergent pour ressourcer leur spiritualité ou pour en recueillir des vertus supposées bénéfiques pour la santé. Au Japon, certains planteurs de thé respectent une méthode traditionnelle et ancestrale nommée “chagusaba”, forme d’apport organique des sols qui n’utilise aucun pesticide. Cette pratique consiste à faucher les hautes herbes “susuki”, des graminées de la famille des Poacées (Miscanthus sinensis) qui se fanent à l’automne, puis à les déposer sur le sol entre les rangs de théiers, cultivés à une altitude moyenne, aux flancs des montagnes. Ce paillage protège les pieds de théier des rigueurs de l’hiver tout en nourrissant les sols. Les qualités d’un thé riche en tannins sont ainsi préservées. Les feuilles de thé vert non fermentées sont ensuite grillées puis fumées pour obtenir un nectar de grande qualité.

De la cuisine à la préparation d’un thé ou d’une tisane en mélange, il y a plus d’un pas !

Et pourtant, nous avons relevé le défi en décembre 2016. Modestement d’abord, puis au fil de l’apprentissage, nous avons été portés par le désir de créer des saveurs  originalescolorées et parfumées, jusqu’à proposer  à ce jour un peu plus de 60 mélanges de thés et tisanes. Les assemblages répondent aux souhaits du Chef : couleurs, formes, parfums et saveurs. Chaque ingrédient est choisi avec le plus grand soin. Huiles essentielles et arômes naturels complètent les recettes. Une collection spéciale baptisée « Infusions Calendaires« , inspirée du calendrier post-écologique de la Révolution Française est le fleuron de notre sélection. La création n’a de cesse et d’autres mélanges verront le jour sous la marque de The Popote®